Mobilisation du 15 février 2018 sur les marches du Palais Monthyon

Trois petits tours et puis s’en va : la Ministre est venue annoncer vendredi le comblement des 7 postes de magistrats actuellement vacants au TGI de Marseille. Et pour les effectifs greffe du TGI, TI et CPH ? Rien, nada. Sachez qu’elle y « réfléchit » (sic). En résumé : continuez de ramer, et surtout d’écoper : nos juridictions prennent l’eau de toutes parts, et nous coulons pendant que la ministre y réfléchit…

Merci à tous les fonctionnaires présents (sur la partie gauche de la photo) !

 

L’article sur cette mobilisation publiée dans la Provence :

Journal de France 3 du vendredi 16 février : Sujet sur la visite du Garde des Sceaux au TGI de Marseille : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-visite-garde-sceaux-1425477.html

Retrouvez ci-dessous un extrait de l’interview d’Isabelle FERNANDEZ, dont vous pouvez retrouver l’intégralité en version audio dans l’article publié sur le site d’informations en ligne DESTIMED à l’adresse http://destimed.fr/Marseille-Juges-avocats-greffiers-mobilises-contre-la-reforme-de-la-justice

Isabelle Fernandez, greffière au Tribunal Correctionnel de Marseille et secrétaire régionale du syndicat des fonctionnaires Unsa services judiciaires. Rappelle : « On sonne le tocsin depuis des mois mais on n’est toujours pas entendus ». Parle d’un projet de Réforme « qui ne nous satisfait pas » ; « parce que le budget n’y est pas, parce qu’il y a absence de concertation… ». Souligne : « Deux chantiers qui concernent la procédure, qui est le cœur de métier des greffiers, et il n’y a aucun référent-greffier ». Considère que cette réforme « va droit dans le mur parce qu’on ne tient pas compte des problématiques que rencontrent au quotidien tous les métiers de la justice. »…

image_print