Journée d’action du 15 janvier 2019 contre la réforme de la Justice

Vous trouverez ICI le tract distribué ce mardi par l’UNSA, la CGT, la CFDT, le SM et l’USM, lors de l’audience de rentrée de la Cour d’appel d’Aix.

POUR RAPPEL :
Lien INTRANET – site DSJ
Sur le ressort, la réforme prévoit la disparition des 18 tribunaux d’instance et de 7 CPH.



8 tribunaux d’instance vont fusionner avec le TGI de leur ville, les 10 autres vont devenir une chambre détachée du TGI de leur département.

7 CPH vont disparaître pour fusionner avec le TGI de leur ville.

La réforme prévoit également une spécialisation de certains TGI au détriment d’autres. Rien n’est dit en revanche sur le devenir des fonctionnaires des TI ni sur celui des CPH fusionnés. Rien n’est dit non plus sur celui des fonctionnaires des TGI à l’aune des transferts de compétences avec ces spécialisations, car qui dit transferts de compétences dit transferts d’emplois. 

Si « le futur ne manque pas d’avenir », celui des fonctionnaires du ressort s’annonce plus qu’incertain !




Contre les chantiers de la Justice à Marseille

Marseille mobilisée en nombre contre les Chantiers de la justice

5BEA0EDC-7038-411C-907E-0F1C4641A442
2B55C243-F34A-4230-810B-8F85152B8F0B
B2ACC832-D90A-4398-AA95-5AD7052BAD52
A026B8BE-5BC5-485A-9D84-16DB3FDD9EBD




MOBILISATION du vendredi 30 MARS 2018

Le rouleau compresseur des Chantiers de la justice continue sa progression et menace plus que jamais notre statut et nos juridictions !

Création des pôles spécialisés au sein des Cours d’appel et fusion des TI/TGI + Déshumanisation de la justice, fin du service public gratuit et de la justice de proximité : C’EST NON !

Le justiciable mérite une justice de qualité, et les fonctionnaires des services judiciaires n’ont pas à être maltraités, déconsidérés et délocalisés !

Ne laissons pas notre sort être réglé par ordonnances après une concertation de façade indigne du respect dû aux fonctionnaires des services judiciaires !

Réagissons pendant qu’il est encore temps :

Le 30 mars, mobilisons-nous dans toutes les juridictions,
vent debout contre la réforme issue des chantiers de la justice !

Télécharger le Communiqué NATIONAL relatif à cette mobilisation




MARSEILLE – 22 mars 2018

55 000 personnes mobilisées pour la Fonction Publique !




Mobilisation du 15 février 2018 sur les marches du Palais Monthyon

Trois petits tours et puis s’en va : la Ministre est venue annoncer vendredi le comblement des 7 postes de magistrats actuellement vacants au TGI de Marseille. Et pour les effectifs greffe du TGI, TI et CPH ? Rien, nada. Sachez qu’elle y « réfléchit » (sic). En résumé : continuez de ramer, et surtout d’écoper : nos juridictions prennent l’eau de toutes parts, et nous coulons pendant que la ministre y réfléchit…

Merci à tous les fonctionnaires présents (sur la partie gauche de la photo) !

 

L’article sur cette mobilisation publiée dans la Provence :

Journal de France 3 du vendredi 16 février : Sujet sur la visite du Garde des Sceaux au TGI de Marseille : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-visite-garde-sceaux-1425477.html

Retrouvez ci-dessous un extrait de l’interview d’Isabelle FERNANDEZ, dont vous pouvez retrouver l’intégralité en version audio dans l’article publié sur le site d’informations en ligne DESTIMED à l’adresse http://destimed.fr/Marseille-Juges-avocats-greffiers-mobilises-contre-la-reforme-de-la-justice

Isabelle Fernandez, greffière au Tribunal Correctionnel de Marseille et secrétaire régionale du syndicat des fonctionnaires Unsa services judiciaires. Rappelle : « On sonne le tocsin depuis des mois mais on n’est toujours pas entendus ». Parle d’un projet de Réforme « qui ne nous satisfait pas » ; « parce que le budget n’y est pas, parce qu’il y a absence de concertation… ». Souligne : « Deux chantiers qui concernent la procédure, qui est le cœur de métier des greffiers, et il n’y a aucun référent-greffier ». Considère que cette réforme « va droit dans le mur parce qu’on ne tient pas compte des problématiques que rencontrent au quotidien tous les métiers de la justice. »…